Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

Les apparitions dans l'Eglise Catholique

"Les apparitions n'ajoutent rien sur la foi d'un chrétien, mais la ravive, la renforce", a lancé le Père Longin Ntiranyibagira dans son enseignement sur les apparitions dans l'Eglise Catholique, c'était dans la prière de louange de ce lundi 24 juillet 2017, au Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu.

"Certains chrétiens catholiques se lamentent, disant que l'Eglise leur prive de certaines réalités, mais c'est peut-être parce qu'ils ne se documentent pas ou ne participent pas (régulièrement) aux différents enseignements qui sont dispensés pour éclairer et faire grandir leur foi catholique", a souligné le Père Longin. Il a alors tenu à informer les fidèles venus à cette prière de louange sur les réalités en rapport avec les apparitions dans l'Eglise Catholique.

"Combien de fois la Vierge est-t-elle apparue ‘officiellement’ ? Autrement dit, combien de fois l’Église a-t-elle reconnu le caractère surnaturel des apparitions mariales, par des déclarations officielles, s'interroge le site officielle Aleteia. Malgré les milliers d’apparitions signalées au cours des siècles, seule une infime partie d’entre elles a été reconnue par l’Église", poursuit Gelsomino Del Guercio dans son article titré: "Quelles sont les apparitions de la Vierge Marie reconnues par l’Église ?", publié le 19 mars 2016 sur https://fr.aleteia.org/.

Apparitions, c'est quoi au juste?

De la définition tirée du dictionnaire électronique, Le Robert, l'apparition est une "manifestation d'un être invisible qui se montre tout à coup sous une forme visible". Exemple: L'apparition de Dieu sous la forme d'un buisson ardent; Apparition de Jésus-Christ aux rois mages;  Apparition de la Vierge à Bernadette, ...

Le blog www.cathedraletunis.com, qui est un blog de formation catholique pour les jeunes francophones, sous la responsabilité des Pères de la Cathédrale de Tunis, définit une apparition comme "Manifestation visible d’un être invisible, préternaturel ou surnaturel… Pour le cas marial, [c'est une] intervention ponctuelle de Marie, mère de Jésus, qui se manifeste à une ou plusieurs personnes et dialogue avec elle(s), délivrant un message pour l’ensemble de la communauté. Le message délivré par la Vierge vise toujours à réactualiser la bonne nouvelle de l’Evangile, et - tout en rappelant que Dieu est le principe et le lieu final de toute paix - ce message est le plus souvent un appel à la conversion, à la pénitence et à la prière.

Quelle est l'importance des apparitions?

Dans son enseignement, le Père Longin souligne que "les apparitions n'ajoutent rien sur la fois d'un chrétien, mais la ravive, la renforce". Et l'Encyclopédie en ligne, le Wikipedia, souligne que pour le catholicisme, les « apparitions » ne constituent pas un « article de foi ». Le P. Silvio Moreno, IVE, dans son article publié sur le blog www.cathedraletunis.com cité ci-haut, souligne que  "ce que ces messages multipliés de Notre-Dame viennent rappeler, tout en alertant notre monde en danger, c’est toujours Dieu. Les apparitions nous rappellent à la fois la transcendance et la familiarité de Dieu, son irremplaçable présence, sa Providence divine. Dieu a délégué Marie auprès du Fils de Dieu, pour le familiariser avec les hommes. Il la délègue auprès des hommes pour les familiariser avec Dieu. Elle est une délégation privilégiée de la Miséricorde de Dieu parmi les hommes. Elle a reçu pour cela, au pied de la Croix, sa vocation de Mère des hommes. Ainsi la Vierge penchée sur la crèche, la Vierge de Cana et la Vierge des apparitions, c’est la même, comme disait si bien sainte Catherine Labouré. Elle continue d’intercéder pour nous auprès du Christ en disant : « Ils n’ont plus de vin ». Elle continue de nous répéter, comme aux serviteurs de Cana, en nous montrant le Christ : Tout ce qu’il vous dira, faites-le (Jean 2,5)" ( apparitions, révélations et dévotion mariales).

Quels sont les critères sur lesquels se base l'Eglise pour reconnaitre une apparition?

Avant de parler des critères de reconnaissance de l'authenticité des révélations, miracles ou apparitions, le Père Longin a informé aux fidèles présents dans cette prière de louange que l'Evêque en est le premier responsable de la foi de ses fidèles dans son diocèse, donc, la confirmation ou l'information de l'authenticité des faits. Et l'article publié le 16 mars 2017 sur le blog https://rogergomis.wordpress.com/, le confirme dans ces termes: "Il est essentiel de comprendre qu’il revient bien aux pasteurs de l’Eglise, [mais plus souvent les évêques], de discerner, et donc de confirmer ou d’infirmer, la réalité d’événements surnaturels tels que des apparitions mariales, miracles ou révélations privées. Cela fait partie de leur mission reçue du Christ, sous la conduite de l’Esprit Saint".

Pour ce qui concerne les apparitions et les révélations privées, les procédures de discernement ont été codifiées dans un document de 1978, élaboré par la Congrégation pour la doctrine de la foi, et approuvé par le pape Paul VI, souligne cet article.

Ce document (intitulé « Normes procédurales pour le discernement des apparitions et révélations présumées ») désigne l’évêque du diocèse concerné comme étant la première autorité compétente. C’est à lui que revient, en première instance, la « charge d’être vigilant ou d’intervenir ». A ce titre, l’évêque devra mener une enquête approfondie, afin de déterminer, si possible, la nature de la manifestation surnaturelle. C’est une commission qui, en général, sera chargée de cette enquête, avec la participation de théologiens mais aussi, notamment, de médecins et de psychologues.

Trois critères positifs sont formulés par le document:

1. Il s’agira d’abord de vérifier les « qualités personnelles » des personnes affirmant, par exemple, voir la Vierge Marie et recevoir d’elle des messages pour l’Eglise.

2. Il faudra, entre autres, vérifier la sincérité des « voyants », leur équilibre psychique, le caractère évangélique de leur vie.

3. Il faut vérifier, par ailleurs, si le message ou la révélation délivrés par les voyants sont fidèles à la révélation contenue dans les Ecritures et transmise par la tradition de l’Eglise. Ici, il s’agit donc d’interpréter le contenu théologique de la révélation privée à partir de la révélation chrétienne, et non pas l’inverse… Enfin, il convient de discerner les fruits de la manifestation en question: engendre-t-elle des conversions, une « saine dévotion », une plus grande charité évangélique? (pour en savoir plus: https://rogergomis.wordpress.com/2017/03/16/comment-leglise-catholique-procede-t-elle-pour-reconnaitre-les-miracles-ou-les-manifestations-surnaturelles/).

C'est ainsi qu'au cours de ce siècle précédent (de 1900 à 1999), plus de 100 cas d'apparitions de la Vierge Marie ont été étudiés, mais seuls 4 ont été reconnu officiellement comme lieu d'apparition, a illustré le Père Longin Ntiranyibagira. Gelsomino Del Guercio, dans son article "Quelles sont les apparitions de la Vierge Marie reconnues par l’Église ?", publié le 19 mars 2016 sur le site https://fr.aleteia.org, présente 7 lieux reconnus par l'Eglise comme lieu d'apparitions. Il s'agit de Fatima (Portugal, 1917), Beauraing (Belgique, 1932), Banneux (Belgique, 1933), Amsterdam (Pays-Bas, 1945-1959), Akita (Japon, 1973-1981), Betania (Venezuela, 1976-1988) et Kibeho (Rwanda, 1981-1986)(reconnu par l'Eglise locale).

Particularité du Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

Soulignons que pour la plupart des cas, sur les lieux des apparitions, on y bâtit un sanctuaire: Sanctuaire Notre Dame de Lourde, Sanctuaire Notre Dame de Kibeho, Sanctuaire Notre Dame de Fatima, ...., des lieux de pèlerinage. Mais pour ce qui concerne les sanctuaires mariaux de Schoenstatt, il sied d'informer les pèlerins qu'à la différence des autres lieux de pèlerinage, des sanctuaires souvent construits sur la tombe de martyrs ou de saints, ou sur les lieux présumés de leur supplice; ou bien encore à des endroits où la tradition rapporte qu'il s'est produit là un événement extraordinaire: un miracle, une apparition, une guérison, Schoenstatt est un lieu de pèlerinage marial qui à l'origine, n'a pas eu d'apparition de la Vierge Marie. Cependant, celle-ci s'y est révélée agissante d'une manière exceptionnelle.

Diomède Mujojoma

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article