Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

Le jubilé: un moment de grâces et de bénédictions

"Ce jubilé de 75 ans a été un moment de grâces et de bénédictions", révèlent les familles qui ont participé à la célébration du 75e anniversaire de la branche Œuvre des Familles de Schoenstatt au Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu. Ce jubilé a été célébré ce dimanche 16 juillet 2017 au monde entier, le Sanctuaire marial Mont Sion Gikungu ayant accueilli 582 familles de tous les diocèses du Burundi où l'OFS a déjà ses bases, mais aussi des délégations venues de la République Démocratique du Congo et de la République du Rwanda.

C'était donc ce matin du lundi 17 juillet quand le reste des participants au jubilé se mobilisaient pour le retour dans leurs familles que le service de la Communication au Sanctuaire Mont Sion Gikungu a interrogé certains des participants à ce jubilé de l'OFS. Tous manquent les mots pour exprimer la joie qu'ils ont éprouvé en célébrant ce jubilé.

Gédéon Nshimirimana, responsable de l'OEF à la Succursale Gasabuye, en Paroisse Mabayi affirme que le jubilé a renouvelé les familles car, dit-il, les enseignements sont beaucoup revenus sur le dialogue en famille. Il nous a informé que de retour, les 14 familles qui ont participé à la célébration du jubilé vont aider les 16 autres membres de l'OFS qui n'ont pas eu l'occasion d'y participer, à mieux adhérer au programme de l'OFS, sans oublier même de conscientiser les autres familles non encore membres de l'OFS à bâtir leurs foyers sur la prière, qu'elles soient schoenstattiennes ou pas.

Pour Eric Nsabimana, un jeune de Schoenstatt qui a suivi les préparatifs et le déroulement du jubilé, c'était une joie inexprimable. "J'ai pu remarqué combien la famille de Schoenstatt est forte à voir le nombre de familles qui ont participé à ce jubilé, venues de tous les coins du pays et même de la sous région.  Il est lui aussi revenu sur les riches enseignements qui ont été donnés aux familles, lesquels les ont rappelés leurs mission éducatrice. "Les familles ont eu l'occasion de renouveler leurs engagements matrimoniaux, leurs alliances ont été encore une fois bénies, tandis que d'autres familles ont scellé l'alliance d'amour avec Marie en tant que famille, chose très importante pour les schoenstattiens", s'est-il exclamé. Ce constant est partagé avec Madame Calinie Ndaragakura, membre du comité d'organisation du jubilé. Pour Eric, les familles qui ne sont pas dans l'OFS perdent beaucoup car, souligne-t-il, les familles de l'OFS vivent selon le modèle de la Sainte Famille de Nazareth et se remémorent chaque fois les engagements faits dans l'alliance d'amour. D'où il les invite à entrer dans cette branche des familles.

Mais pour Calinie Nderagakura, on ne force personne à entrer dans l'OFS, on est libre d'adhérer. Elle répondait à la question de savoir ce que l'OFS préconise pour les paroisses et le Diocèse de Rutana où la branche n'est pas encore née. Elle a dit que peut-être dans ce diocèse il n'y a pas encore de prêtres schoenstattiens qui puissent faire le réveil des familles, espérant qu'on pourra peut-être trouver un ou deux parmi les nouveaux prêtres qui sont en train d'être ordonnés qui aident dans cet apostolat. "Quand les familles de ces paroisses ou diocèse où l'OFS le demanderont, nous allons les aider à démarrer et à grandir.

Quant à IsidoraNdikumana de la Paroisse Muranvya, elle espère que les mésententes qui étaient dans sa famille, entre elle et son mari (qui se tenait à côté d'elle) vont être levés grâce aux enseignements de ce jubilé. Pour Isidora et son mari, les enseignements dispensés, surtout l'homélie du jubilé, ont été on ne peut plus déterminants et édifiants pour les familles. Ils affirment qu'ils vont toujours s'y référer dans l'édification de leur famille. Ils ont aussi promis les partager avec les autres familles qui n'ont pas eu l'occasion de participer à cette célébration extraordinaire. Soulignons ici que 526 familles ont participé au jubilé venant de tous les coins du pays et 56 de la capitale Bujumbura.

Rappelons que le jubilé de 75 ans de l'Œuvre des Familles de Schoenstatt a été célébré au haut niveau à Dachau en Allemagne, le lieu où le Père Fondateur, Père Joseph Kentenich, Fondateur du Mouvement de Schoenstatt, était incarcéré lors de la fondation de cette branche avec le spécialiste en sciences sociales, le Docteur Fritz Kühr. C'était en effet le 16 juillet 1942, en la fête de Notre Dame du Carmel, à 4 heures de l'après-midi, dans la chambre 3 de la baraque 14 où vivait le Père Joseph Kentenich, quand Dr Fritz Kühr s'est librement consacré à la Mère Trois Fois Admirable comme fondateur de la Communauté des familles de Schoenstatt, sous le regard bienveillant du Père Fondateur. Vous sauriez que c'est à ce même jour que la Communauté des Frères de Schoenstatt a été également fondée, deux heures après la fondation de l'Œuvre des familles, par la libre consécration du jeune juriste autrichien, le Dr Pesendorfer. Il avait été présenté au Père Fondateur par le Dr Fritz Kühr. Au Burundi, l'OFS s'apprête à célébrer ses 25 ans d'ici deux ans.

Diomède Mujojoma

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article