Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

Jubilé de 75 ans de l'Œuvre des Familles de Schoenstatt

Une multitude de familles de l'Œuvre des Familles de Schoenstatt se rassemblent ce dimanche 16 juillet 2017  au Sanctuaire marial de Schoenstatt pour célébrer le jubilé de 75 ans de la naissance de la branche de l'Œuvre des Familles de Schoenstatt. "La famille est très importante dans la vie du pays et dans l'Eglise, a introduit l'Abbé Pierre Nsengiyumva qui a présidé les cérémonies du jubilé. Les cérémonies ont débuté par un rite de demande de pardon où une famille a représenté les autres pour demander pardon à Dieu pour les péchés qui se commettent en famille. Signalons que ce jubilé se célèbre au monde entier dans la familles mondiale de Schoenstatt mondiale. Au Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu se rassemble les familles du Burundi, des délégations du Congo et du Rwanda.

L'aspect de famille a été illustré lors de la proclamation de la parole de Dieu, quand les lecteurs se sont présentés en couple, la première lecture étant lue par un homme du premier couple et la deuxième par une femme du deuxième couple.

Dans son homélie, l'Abbé Pierre a centré son enseignement sur trois mots: Se connaitre, être confiant, être ce que je dois être.

La parole de Dieu transforme la personne qui l'accueille et le rend nouveau, a introduit l'Abbé Pierre son homélie. Dans tout ce qui nous arrive, nous sommes appelés à avoir confiance en Dieu, c'est lui vers qui nous allons. Dans l'Evangile, Jésus nous montre que tout ne va pas toujours dans le sens que nous voulons. Dans notre vie, dans nos projets, nous rencontrons des problèmes, mais nous devons avoir confiance en Dieu et qui a confiance en Dieu parvient à son but. L'Abbé Pierre a illustré ses paroles par la naissance et la vie de la branche de l'Œuvre de Schoenstatt, créée en 1942 par le Père Joseph Kentenich, encore en prison.

"Nous sommes appelés à connaitre la semence qui doit être planté et croitre mais aussi savoir la terre propice qui doit recevoir cette semence", a-t-il introduit le deuxième point: se connaitre. Il a pris appui sur l'Evangile qui parle du semeur. L'homme a été caractérisé par le péché depuis la création: la condition humaine a été blessée. Et Jésus est venu avec le salut de l'homme. Mais l'on peut dire que ce salut n'est pas encore accueilli par tout le monde. A chacun donc de s'interroger comment il a accueilli ce salut. Certains de nous ont eu des blessures depuis leurs familles et ils ont perdu l'amour en Dieu. Il y a aussi d'autres qui sont handicapés par les sciences qu'ils ont apprises, d'autres leur travail, et d'autres encore, par le péché. Et l'on se demande: que faire, s'interroge l'Abbé Pierre. C'est la première semence qui est tombée sur la terre aride.

Pour que l'homme ait des racines solides, il faut la famille, annonce l'Abbé Pierre. La famille est l'Eglise du foyer. En effet, toutes les catégories sociales ont comme base la famille. C'est en famille que l'on apprend la langue, les bonnes manières,...Si la famille a la paix, point de courir derrière les politiciens pour nous donner la paix, on l'aurait déjà conquise. Ce n'est pas tout le monde qui comprend les paroles de Dieu, dit Jésus. Ce n'est pas non plus nous tous qui allons rentrer après avoir compris le rôle de la famille, a souligné l'Abbé Pierre.

La semence qui est tombée dans les ronces. Les ronces, a explicité l'Abbé Pierre, c'est la vie mondaine qui est caractérisée par la course vers l'argent, le pouvoir et le sexe. Nous sommes appelés à contrôler notre vie.

Comprendre et construire la vie de l'homme, telle est la mission de l'Œuvre des familles et de toute personne. Cette mission a commencé au Sanctuaire Mont Sion Gikungu par des séances de soutien de la vie familiale et surtout en se basant sur le planning familial Naturel qui se répand aujourd'hui dans presque tous les diocèses du Burundi. Parlant de ce PFN, l'Abbé Pierre annonce pourquoi l'Eglise n'accepte pas l'usage des méthodes contraceptifs car, dit-il, notre corps est le temple du Saint Esprit. Donc, tout objet extérieur qui entre dans notre corps le rend impure, tandis que l'usage des préservatifs vient aider à transgresser le commandement de Dieu, l'adultère.

En concluant, l'Abbé Pierre a invité tout un chacun a méditer sur les quatre sortes de semences dont nous a parlé l'Evangile et voir quelle semence il représente et, aidé par la Vierge Marie, s'efforcer à être cette semance qui est tombée dans la bonne terre et porter beaucoup de fruits.

Après la profession de foi, l'Aumônier national et régional de l'OFS a procédé au couronnement de la Vierge Marie comme Reine de la vie et de la famille. Le Père Rodrigo a signifié que le couronnement de la Vierge Marie est un signe de remerciement, le remerciement pour tous les bienfaits qu'elle fait dans les familles. Le Père Fondateur a beaucoup de fois couronné la Vierge Marie pour la remercier pour les exploits fait dans sa vie, dans la vie de Schoenstatt mais aussi et surtout lui demander sa protection. L'OFS Burundi, Congo et Rwanda veut couronner la Vierge Marie comme Reine de la Vie et de la famille afin qu'elle protège la vie qui prend racine dans la famille.

Pendant l'offertoire, des symboles ont été offerts: une bougie pour symboliser que Schoenstatt est la lumière du monde comme le dit sa devise; le drapeau de Schoenstatt, le sanctuaire foyer, la famille étant le premier sanctuaire, lieu de prière et une fleur, symbole des fruits de l'OFS au Burundi.

La célébration eucharistique s'est clôturée dans la joie par une procession vers le Sanctuaire marial pour consacrer toutes les familles à la Mère Trois fois Admirable de Schoenstatt. Les cérémonies se poursuivent dans le Centre Reine de la Confiance où les familles partagent le vin et la joie du jubilé de diamant.

Rappelons que l'OFS est au Burundi depuis 1994 à partir de Mutumba. Elle est présente dans tous les diocèses sauf en Diocèse Rutana où la création est encore en projet. Signalons qu'au monde entier, l'OFS a été célébrée ce jubilé en Allemagne, les trois degrés confondus. Le jubilé a été célébré à Dachau, lieu de la naissance de l'Œuvre des Familles de Schoenstatt.

Diomède Mujojoma

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article