Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

Dimanche du Sacré-Cœur de Jésus

La célébration eucharistique du dimanche du Sacré-Cœur de Jésus a été dite et présidée par le Père Longin NTIRANYIBAGIRA. Dans son introduction, il a répété les mots du psaume de l’invitatoire : « Voici les pensées de son cœur : Il veut nous guérir de la peur et de la mort ». Les lectures du jour ont été respectivement tirées du livre du Deutéronome 7,6-11,  1 Jn 4,7-16 et Mt 11, 25-30.

 

Homélie

 

Le Père Longin NTIRANYIBAGIRA a signifié que le Sacré-Cœur  de Jésus c’est le Jésus tout entier qui s’est donné et se donne à son peuple que nous sommes. Adorer le Sacré-Cœur  de Jésus revient à adorer Jésus lui-même. Comme les fruits de l’arbre porte le même nom que l’arbre même, comme les fleurs, il en est de même de Jésus et de son Cœur. Ce Sacré-Cœur de Jésus est un signe de la manifestation de l’amour infini que Jésus a pour nous. Cet amour nous demande d’observer les lois et commandements de Dieu, le premier étant celui qui nous appelle  à aimer Dieu de tout notre cœur, secondé par celui qui nous demande à aimer notre prochain comme nous-mêmes.

 

La loi divine est en nous, dans le fin fond de nos cœurs, et elle nous invite chaque fois à être humbles de cœur. Dieu comble de ses biens les hommes et les femmes humbles de cœur. Son Cœur est toujours ouvert à tous ceux qui le cherchent. Même les criminels ou malfaiteurs qui osent le chercher le trouvent et obtiennent le salut et la vie éternelle.

Nous avons tendance à toujours demander et nous oublions de rendre grâce à Dieu sur tout ce que nous avons déjà reçu. Demander n’est pas encore suffisant tant qu’on ne reconnaît pas ce que nous avons déjà reçu des mains de Dieu.Signalons qu’à la fin de la Messe il y a eu une procession vers le sanctuaire marial ; une tradition de chaque dernier dimanche du mois.

 

NYANDWI Méthode

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article