Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

Au pied de l'église, 4 pierres

Dans le but de vous aider, chers pèlerins, à découvrir le Sanctuaire, nous avons choisi de vous faire découvrir les différents certains des signes et symboles que vous rencontrez au Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu, tous concourant à vous aider à mieux rencontrer le Dieu Père à travers la Vierge Marie. Ce sont les 4 pierres dans une grotte, au pied de l'église de la Sainte Trinité.

Juste après les bureaux du Centre Sancta Maria, avant de s'engager sur les escaliers qui montent vers la Sacristie de la grande église ou vers la Chapelle Eucharistique, ou avant de virer vers la droite pour entrer dans l'église, on voit clairement, au pied de l'église, une forme de grotte avec quatre pierres. Elles n'y sont pas pour rien.

  • Les trois pierres comme les AMASHIGA rappellent la structure trinitaire de tout ce qui existe dans notre vie.
  • La Pierre qui a la forme d'une croix nous rappelle ceux qui nous ont précédés.
    Nous pensons aux Soeurs, surtout Sr. Lioba, Sr. Margund, Sr. Trautburg, Sr. Claudine, Sr. Damianis, Mademoiselle Christiane et tant d'autres.

Les trois pierres nous rappellent notre triangle moral (être juste, être vrai, payer le prix) et notre triangle mystique (la foi, l'espérance et la charité) qui sont à la base de toute existence humaine, digne et mûre. La dignité humaine est constituée par l'être vrai, l'être juste et la disponibilité à payer le prix. Cette maturité humaine s'achève dans la foi en la Providence, par l'Alliance d'amour et dans la mission. Ainsi, nous devenons nous-mêmes des icônes de la Sainte Trinité, des pierres vivantes pour un temple vivant[1].

Ces pierres symbolisent aussi l'unité des trois instituts de la famille de Schoenstatt (l'Institut des Pères de Schoenstatt, l'institut des Sœurs de Marie de Schoenstatt et l'Institut séculier des prêtres diocésains). L'une, la grande pierre en forme de croix, a été apportée de Mutumba par les Sœurs de Marie de Schoenstatt pour montrer leur solidarité, mais aussi pour montrer le lien que le Sanctuaire de Mont Sion doit entretenir avec le Sanctuaire de Mutumba, le premier sanctuaire de Schoenstatt au Burundi. La deuxième, celle ronde et noire, a été apportée par les Pères de Schoenstatt et a été trouvée sur place à Mont Sion Gikungu; la troisième, celle blanche, le quartz, a été apportée par l'Institut séculier des prêtres diocésains, tandis que l'autres serait venue du Sanctuaire de Mugera, dans le but de symboliser l'unicité de tous les sanctuaires burundais.

Nous vous rappelons que vous pourrez trouver toutes ces informations dans le livre Histoire des sanctuaires: Le Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu , qui va bientôt paraitre. Nous vous promettons de vous faire découvrir bien d'autres réalités du Sanctuaire auxquelles vous ne vous attendiez pas.

Diomède Mujojoma

 


[1] Discours du Père Edwin Germann, 26 mai 2002, lors de l'inauguration de l'église de la Sainte Trinité de Mont Sion Gikungu.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article