Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

Le pèlerinage: une bonne école

Dans le précédent article, nous vous avons donné des conseils pratiques avant de commencer votre pèlerinage. Aujourd'hui, voyons ce que nous gagnons d'un pèlerinage. Nous vous parlons du pèlerinage en général. Après, nous vous parlerons des grâces que l'on bénéficie quand on fait un pèlerinage au Sanctuaire de Schoenstatt [Mont Sion Gikungu].

[...]

Vouloir faire le pèlerinage est une très bonne idée, pleine d'enseignements. Vous allez découvrir énormément de choses, surtout pour les jeunes gens mais aussi pour les autres pèlerins, comme le lieu de pèlerinage est normalement un lieu de rencontre de plusieurs cultures. Il n'est pas possible que vous rentriez comme vous êtes partis car, comme le dit un adage français: "Quand on entre dans une parfumerie, on en sort parfumé". 

Tout d'abord, vous allez apprendre à vous connaître, et ce ne sera pas la plus petite affaire.
Vous allez découvrir que vous pouvez faire des choses que vous ne soupçonniez pas, ne serait-ce que marcher tous les jours, par tous les temps, fatigué ou non... et que vous pouvez aller au delà des limites physiques que vous imaginiez.
Vous allez apprendre la persévérance. Il faut du courage pour se lever tous les matins tôt, même si vous êtes encore fatiguée de la veille et que vous voudriez rester couchée... Il y a une route à faire, il faut la faire. Vous verrez que vous pouvez réaliser un projet en entier, même s'il est difficile.
Que vous pouvez aller jusqu'au bout d'une chose, uniquement parce que vous le voulez, et non parce qu'on vous l'impose ou pour faire plaisir à quelqu'un ou simplement pour obéir. Il vous faudra du courage, de la volonté, de l'endurance, et tout un tas de choses pour que votre projet réussisse, mais quelle joie pour vous d'y être arrivée. Vous n'aurez fait ça que pour vous. Pas pour les autres. Vous en garderez un souvenir inoubliable.

 

Mais vous allez aussi apprendre :

Que vous n'êtes pas le centre du monde. Tous les pèlerins, autour de vous, font la même chose que vous et ont les mêmes soucis. Il ne faut donc pas tout ramener à vous et les ennuyer avec vos petits soucis... ils ont les mêmes... De ce côté là, vous n'êtes pas seul(e). .!
Que vous n'êtes pas meilleur(e) que les autres. Tous les pèlerins ont fait comme vous. Vous pouvez être fatigué(e), avoir des ampoules, avoir eu soif, avoir eu chaud, vous êtes tous au même point. Certains seront même en meilleure forme que vous. Il ne faut pas vous dire que vous avez fait un exploit... Ce que vous aurez fait est tout à fait naturel.
L'humilité. Ce que vous faites, tous le font. Ce n'est pas un exploit. Beaucoup font mieux. Ne vous vantez surtout pas, ni de ce que vous avez fait, ni de votre rang social (de toutes façon, vous n'en êtes pas responsable), nous sommes frères et sœurs pèlerins. Les vantards qu'on rencontre sur le chemin, ou ailleurs, ils ne sont jamais appréciés.
Vous allez apprendre la découverte de l'AUTRE. En effet, vous n'êtes pas seul sur terre. Il y a tous les autres. Il faut apprendre à vivre avec eux, à les aimer, à essayer de les comprendre et non à les juger tout de suite sans savoir. Vous rencontrerez des personnes de tous les pays et de toutes religions. Certains disent même ne pas en avoir... Mais ils existent et ont les mêmes droits que vous.
Le partage. Je n'ose pas croire que vous n'aidiez pas un pèlerin en difficulté au bord du chemin. S'il n'a rien à manger alors que vous avez un bon pain coupé ou de l'UBUROBE (pâte froide) ou même une gourde d'eau, vous aurez certainement l'idée de le partager avec lui. S'il était fatigué, je suis certain que vous l'aideriez à porter son sac. S'il était découragé, vous lui parleriez pour le réconforter... s'il était dans la peine, vous essaieriez de le consoler. Vous verrez le bien-être que vous en ressentirez.
La tolérance. Il vous faudra supporter les autres et leurs idées, même si elles ne sont pas les vôtres. Il vous faudra aussi supporter les odeurs dans les gîtes. On a beau se laver, la transpiration qui imprègne les sacs devient vite fort incommodante. Il faudra supporter le bruit que font les enfants ou les ronfleurs dans les dortoirs, les pauvres n'y peuvent rien mais ils sont fort dérangeants. Il vous faudra aussi supporter tout un tas de choses que vous n'avez pas l'habitude de supporter chez vous... C'est un apprentissage.
Le respect des autres. Il vous faudra aussi penser à vos actes pour ne pas déranger les autres... ne pas les juger sur leurs idées, et leurs actes... Qui sommes-nous pour pouvoir juger les autres ?
Vous allez apprendre à écouter les autres. Vous entendrez proférer des idées que vous n'approuvez pas forcément ou auxquelles vous n'auriez pas pensé. En marchant pendant la journée, vous pourrez y réfléchir...
Vous allez aussi découvrir l'amitié. En effet, vous rencontrerez sur le chemin des personnes avec qui vous sympathiserez, pourrez marcher et parler et c'est ainsi qu'on se fait de vrais amis.
et j'en oublie...

[...]

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article