Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

Célébration du centenaire des apparitions de Fatima

100 ans, jour pour jour, l'Eglise célèbre les apparitions de Fatima, au Portugal. Le site Internet www.fatima.be nous trace la chronologies des apparitions de Fatima, où il montre que les trois premières apparitions étaient de l'ange, c'était en 1915. Cet ange a réapparu encore trois fois en 1916, avant qu'en 1917 la Vierge Marie ne fusse apparition, du 13 mai au 13 octobre 1917, une fois chaque mois avec un message particulier et spécial.

La célébration du centenaire de ces apparitions a débuté au Sanctuaire marial Mont Sion Gikungu, a 11h20, présidée par le Père Félicien Nimbona, Recteur du Sanctuaire. Il a dans son introduction annoncé que c'est en communion avec le Pape François qui a fait son déplacement vers le Sanctuaire de Fatima pour canoniser les deux voyants, François et Jacinthe. Il a aussi précisé que le message de la Vierge Marie n'est pas pour les portugais seulement, mais pour tout les chrétiens du monde. Il a aussi annoncé que dans son homélie, il allait s'appuyer sur les trois messages importants de ces apparitions, informant aussi la consécration à la Vierge Marie qui teinte cette célébration.

Les lectures proclamées sont les lectures du jour du Missel romain. Dans son homélie, le Père Félicien a introduit sur les mot de la foi, comme Jésus le demande à ses disciples. Pour lui, c'est par cette foi que la Vierge Marie est passée par les trois enfants François, Jacinthe et Lucie à Fatima, au Portugal. La Vierge Marie est apparu aux trois enfants en pleine guerre mondiale. Ces enfants ont été mal compris d'abord, il a fallu que la Vierge Marie manifeste un signe, le 13 octobre 1917, par le signe du soleil.

Le Père Félicien a alors basé son enseignement sur les trois secrets révélés aux trois enfants. Le premier signe a été l'enfer. La Vierge Marie aurait fait voir aux bergers de Fatima une vision très nette de l’enfer. Dans son témoignage, Lucie évoque une mer de feu souterraine, des démons et des âmes dévorés par les flammes, des hurlements de terreur et de douleur. Lors de sa première apparition, Marie avait annoncé aux enfants qu’Elle les emmènerait au ciel. « Autrement, je crois que nous serions morts d’épouvante et de peur » précise Lucie dans son témoignage écrit. Pour sauver les âmes promises à l’enfer, la Sainte Vierge préconise une solution : « Établir dans le monde la dévotion à (S)on cœur immaculé ».

Deuxième secret de Fatima : la consécration de la Russie

La deuxième partie du message du 17 juillet montre l’attention que porte la Vierge aux tragédies temporelles de l’humanité. Alors que la Première Guerre mondiale met l’Europe à feu et à sang, elle annonce une guerre « pire encore ». Pour éviter cette guerre annoncée, Marie demande la « consécration de la Russie à (S)on cœur immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis ». On sait ce qu’il en fut. Néanmoins, la Vierge achève cette deuxième partie du message par une note d’espérance. La Russie finira par être consacrée, elle se convertira, et l’humanité bénéficiera d’une période de paix.

Troisième secret de Fatima : une vision apocalyptique ?

L’ultime partie du message de Fatima est la plus complexe et la plus controversée. Lucie décrit notamment une « montagne escarpée » gravie par un évêque vêtu de blanc — sans doute le pape ? — qui meurt à son sommet, où se dresse une croix en bois brut. À sa suite, d’autres évêques, des prêtres, des religieux et religieuses, des laïcs, y périssent à leur tour. Saint Jean Paul II considéra que cette vision annonçait l’attentat dont il fut victime le 13 mai 1981 place Saint-Pierre à Rome. Le message principal qui nous est donné ici, c'est le message de la conversion, a dit le Père Félicien. La canonisation des deux bergers est une confirmation qu'ils étaient vraiment des envoyé de Dieu, a-t-il renforcé. Il a fait savoir que cette canonisation est aujourd'hui possible grâce aux deux signes de guérison physique de deux personnes, une autre confirmation que ces bergers valent la peine d'être élevés au rangs des Saints.

Parlant de la prière de consécration du monde que le Pape François a prononcée devant l'image de la Vierge de Fatima, le Père Félicien a invité les pèlerins présentant à réciter encore une fois la prière de consécration du Burundi pour que la Vierge Marie nous obtienne la paix. Mais il a beaucoup insisté sur la foi qui doit caractériser chaque chrétien, invitant tout un chacun à la conversion effective.

Avant de passer à l'offertoire, le Père Félicien a invité les pèlerins à prendre un temps de méditation avant de consacrer le Burundi à la Vierge Marie comme Reine de la Paix, à travers la prière du Pape Pie XII.

La célébration s'est poursuivie comme à la normale, pour se clôturer à 12h45 par une bénédiction spéciale, en union avec les pèlerins rassemblés à Fatima au tour du Pape François.

Diomède Mujojoma

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article