Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

A mi chemin de la neuvaine de Pentecôte 2017

Nous sommes au 6e jour de la neuvaine de Pentecôte 2017. L'Eglise Catholique a commencé cette prière de neuf jours pour se préparer à bien célébrer la Pentecôte, une préparation spirituelle pour recevoir le Saint Esprit. Il y a d'ici-là 6 jours que nous sommes au Cénacle avec la Vierge Marie, implorant la venue du Saint Esprit, comme dans le temps des Disciples du Christ. Cette année, dans l'Archidiocèse de Bujumbura, comme dans toute l'Eglise Catholique du Burundi, la neuvaine de Pentecôte a été préparée par le Renouveau Charismatique Catholique qui est dans la célébration de son jubilé de 50 ans. Le thème de cette prière est : "la nouvelle Pentecôte".

"N'irritez pas le Saint Esprit!" tel a été le mot d'ordre de l'enseignement du 5eme jour de la neuvaine, c'était ce mardi 30 mai 2017, au Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu. Monsieur Etienne Bakurakubusa - responsable du Ministère d'évangélisation dans le groupe de prière du RCC Mont Sion Gikungu - qui a donné l'enseignement du jour, a souligné que la joie de notre cœur vient de notre Seigneur. Cette joie du cœur vient du Saint Esprit, car quand le Saint Esprit qui vit en nous - nous sommes son temple depuis notre baptême - est joyeux, notre cœur est aussi rempli de joie; mais quand il est triste, cette tristesse nous envahit aussi.

Monsieur Bakurakubusa a tracé deux listes, une de ce qui donne joie à l'Esprit Saint qui est en nous, et une autre de ce qui le frustre. De ce qui rend le Saint Esprit joyeux, il a cité la vie dans la vérité, la justice du cœur, l'amour pour autrui, prononcer des paroles de bénédictions, l'humilité, la crainte de Dieu et le respect de l'homme, le témoignage pour le Christ et l'amour du silence. Au contraire, le péché, la débauche et tout ce qui rend impur le corps, le mensonge, la fourberie, l'escroquerie, l'avarice, a médisance, le mépris, les injures, le manque de crainte de Dieu, l'infidélité,...voilà ce qui rend furieux et triste le Saint Esprit, a souligné Monsieur Etienne Bakurakubusa.

Pour éviter de frustrer le Saint Esprit, a conclu Monsieur Etienne, il faut rester en état de grâce, se réconcilier toujours avec le Seigneur à travers le sacrement de pénitence. Signalons que chaque jour de la neuvaine correspond à un signe, une signe d'auto délivrance.

En ce 5e jour, le signe d'auto délivrance était la bénédiction. Les participants à la prière se sont levés et se sont pris sur les épaules en se bénissant, bénissant les leurs, leurs ennemis, leur pays, les vivants et les morts. Au Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu, la neuvaine commence 18heures dans l'Eglise de la Sainte Trinité.

Diomède Mujojom

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article