Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

4e dimanche de Carême, dimanche de la joie

"Aujourd'hui, dimanche de la joie, c'est l'occasion pour nous de faire une autoévaluation pour les 3 semaines de Carême que nous venons vivre, et voir où en sommes nous en vivant les œuvres de la miséricorde que nous nous sommes proposés à faire tout au début de cette période", a introduit le Père Félicien Nimbona, Recteur du Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu, qui a présidé la célébration eucharistique de ce 4e dimanche de Carême. C'était dans la Sainte Messe de 9h30.

Introduisant son homélie, le Père Félicien a rappelé que l'on s'unit aux paroissiens qui en ce moment célèbrent les rites d'accueil des catéchumènes, ceux qui se préparent à être baptisés pendant la veillée pascale. Il a ainsi invité les pèlerins présents à cette célébration à prier pour ces catéchumènes.

Dans l'Evangile, a-t-il noté, nous faisons l'expérience d'un aveugle de naissance que Jésus guérit et donne la vue. Avant - cet acte de charité fait sans que le concerné n'en fasse une demande - a poursuivi le Père Félicien, les disciples du Christ lui ont demandé si c'est cet homme aveugle qui a péché ou si c'est le péché de ses parents. Mais Jésus réfute cela et dit tout simplement: " Ni lui, ni ses parents n'ont péché. C'était pour que les œuvre de Dieu se manifestent en lui." (Jn 9,2). Et il a illustré ses paroles en prenant de la boue qu'il prépare avec de la salive et la mit sur les yeux de l'aveugle qu'il envoie "se laver à la piscine de Siloé". Décryptant ce signe, le Père Félicien a rappelé que l'homme a été créé à partir de la boue. Le signe que Jésus a posé le rapproche donc de Dieu, et manifeste sa divinité: "il crée avec Dieu le Père", a souligné le Père Félicien. Par le signe d'envoie, nous sommes invités à nous unir à la mort et la résurrection du Christ.

Jésus n'a pas seulement donné la vue à l'aveugle de naissance, mais il s'est aussi révélé à lui. "Crois-tu au Fils de l'homme?"[...]"Tu le vois, et c'est lui qui te parle!" Tout de suite,  l'aveugle guéri s'est mis à genoux et a adoré Jésus. Aujourd'hui, a interpelé le Père Félicien, la question nous revient. Qui est Jésus pour toi? Devant qui nous prosternons-nous? Il a alors invité tout un chacun à être des enfants de la lumière, et témoigner de la puissance messianique de Jésus dans nos vies. Il nous revient la question: que dois-je abandonner dans ma vie pour être vraiment dans cette lumière?

Avant de terminer son homélie, le Père Félicien a fait savoir que Dieu ne s'accorde pas aux jugements des hommes ni à leurs grandeurs. Cela a été illustré par le choix de David, fils de Jesse, quand Dieu a défie les considération de Samuel qu'il envoyait consacrer un nouveau roi pour son peuple. A nous aussi, Jésus se présente pour nous sauver de notre aveuglement provoqué par le péché, qui que nous soyons. Le Père Félicien a exhorté les pèlerins à "chercher le Seigneur tant qu'il se laisser encore trouver". "Acceptons que Jésus nous touche et mette cette boue qui ouvre les yeux et nous remette la vue", a clos son homélie, le Père Félicien Nimbona.

Rappelons que, comme c'était le dernier dimanche du mois, une procession vers le Sanctuaire a été effectuée après la célébration eucharistique, une occasion de Marie merci à Marie pour le mois de mars écoulé mais aussi lui confier le mois d'avril à l'horizon.

Diomède Mujojoma.   

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article