Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

Renouvellement de l'alliance d'amour

«Maître, il est bon que nous soyons ici ; faisons-y donc trois tabernacles, un pour toi, un pour Moïse, un pour Elie.» Mc 9,5

Animée par la chorale Sancta Maria comme à l’accoutumée, présidée par le Père Herménégilde Coyitungiye en compagnie du Père Othmar Landolt et du Diacre Longin Ntiranyibagira, la messe de ce 18 février 2017 a commencé à 11heures piles et a vu la participation d’environ 300 pèlerins venus de différents lieux surtout les quartiers entourant le Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu. L’on pouvait voir des signes comme des foulards, des images ou des polos portant des inscriptions schoenstattiennes. Cela nous rappelle l’importance de la date du 18 pour le Mouvement Apostolique de Schoenstatt.

Dans son homélie, le Père Herménégilde Coyitungiye a dit que nous devrions suivre l’éducation que nous donne la Vierge Marie et ainsi vivre suivant ses exemples en prêchant partout la joie et la paix. Il a cité Père Joseph Kentenich, Fondateur du Mouvement Apostolique de Schoenstatt, qui, en 1952, avait dit que l’image de la Vierge Marie « doit se dessiner » dans les cœurs des hommes plus qu’elle ne l’était.

« Nous devrions rester ici au Sanctuaire » dit le Père Herménégilde en faisant allusion à ce que disait Saint Pierre dans l’Evangile. C’est comme le lieu où étaient Jésus, Pierre, Jacques et Jean. La Vierge Marie que nous trouvons au Sanctuaire est notre mère qui nous élève. Elle nous offre tout ce que nous voulons mais « je doute qu’elle a sa part de ce qu’elle veut de nous. » a-t-il ajouté. Le jour du 18 devait nous rappeler de ce que nous avons promis à la Vierge Marie et lors de notre contribution au capital de grâces, lui laisser un espace vierge pour qu’elle puisse nous dire ce qu’elle veut que nous fassions pour elle.

Rappelons, avant de clore, que la date du 18 est toujours célébrée comme jour de renouvellement de l’alliance d’amour avec la Vierge Marie, et pour en savoir beaucoup plus sur les contributions au capital de grâces, veuillez cliquer ici.

 

Jean de Dieu Niyonkuru

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Erasme 22/02/2017 10:56

Birahimbaye kwibonera abatoranye kuja kwigisa ijambo ryimana