Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

EPIPHANE DU SEIGNEUR, 2017

Il est de l'habitude du Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu de recevoir tous les enfants du groupe d'apostolat "Enfance Missionnaire" à l’épiphanie du Seigneur. Ce dimanche 8 janvier 2017, il a vu une forte affluence de ces derniers venus de toutes les paroisses du vicariat de Bujumbura, hormis la Paroisse Saint François Xavier de Gatumba qui n'était pas représentée. L’on pouvait facilement distinguer les délégations venues des différentes paroisses par leurs marques distinctives, soit par leur accoutrement identique de leurs uniformes, soit par la forme et les couleurs des guirlandes posées sur leurs têtes faisant penser aux couronnes des rois. Ils représentaient, en effet, les rois mages venus adorer le Dieu nouveau-né. Cette scène a été jouée pendant la célébration eucharistique de 9heures 30 minutes qui a été présidée par l'Abbé Antoine Sabushatse, Aumônier de l'Enfance Missionnaire dans l'Archidiocèse de Bujumbura, entouré d'une dizaine d'aumônier diocésain des jeunes. Le Secrétaire General de l'Œuvre Pontificale au Burundi, l'Abbé Salvator Baranyikwa avait rehaussé de sa présence la célébration.

Ces jeunes enfants qui avaient occupé près de la moitié des places de l’église de la Sainte Trinité préféreraient plutôt être appelés les mages pour n’avoir pas oublié de tenir en mains des bâtons de pèlerins et qu’ils ont jalousement gardés jusqu’à la fin de la Messe, et même sur leur chemin de retour. Nous faisons savoir que treize paroisses sur quatorze du vicariat étaient représentées, excepté la paroisse saint François Xavier de Gatumba. Celles représentées étaient, du Sud au Nord de la mairie: Paroisse Mère de la Miséricorde de Kanyosha, Sainte Anne de Musaga, Regina Pacis de Kinindo, Cathédrale Regina Mundi, Saint Augustin de Buyenzi, Saint Michel (la plus ancienne de toutes), Saint Sauveur de Nyakabiga, Esprit de Sagesse de Mutanga Sud, Saint Jean Baptiste de Gihosha qui est la paroisse hôte, Saint Guido Maria Conforti de Kamenge, Saint Joseph de Ngagara, Sainte Famille de Kinama et Saint Jean Paul II de Buterere, la benjamine de Bujumbura. La célébration eucharistique de ce dimanche a été dite et présidée par l’Abbé Antoine SABUSHATSE, aumônier diocésain de l’apostolat des Ouvres Pontificales Missionnaires (OPM) et treize autres prêtres à ses côtés. Les chorales Saint Martin de Mont Sion Gikungu et celle des jeunes missionnaires de Saint Michel, Chorale la Voix des Anges, se sont relayées à animer cette Messe en chants.

Dans son homélie, l’Abbé SABUSHATSE a précisé que l’objectif de cet apostolat est de préparer ces enfants à être des missionnaires qui porteront l’Evangile jusqu’aux extrémités de la terre. Cela est d’autant plus vrai que sur sept milliards de personnes habitant cette planète terre, seulement deux milliards ont reçu la Bonne Nouvelle du salut que Jésus nous a apporté. Le prédicateur a dit que Jésus n’a pas été connu dès sa naissance, mais Il l’a été surtout avec l’arrivée des rois mages venus de l’Orient vers Israël. Ceux-ci étaient des astronautes, spécialistes de l’analyse et interprétation des formes, brillance et éclat des étoiles pour en déceler le message qu’elles véhiculent. Ces mages n’avaient pas été informés de la naissance de Jésus, ils l’ont su grâce à leur génie d’interpréter les étoiles. Dès l’appréhension de ce phénomène moins habituel, ils se sont rendus vers l’endroit où ils ont remarqué cette étoile, sûrs qu’il y avait un roi né en cet endroit. A ces jeunes enfants, l’Abbé SABUSHATSE a signifié qu’ils n’avaient pas vu des astres ou étoiles pour venir à Mont Sion, mais ont reçu et gardé à cœur les enseignements que leurs encadreurs leurs avaient dispensés et ont senti la nécessité de se rassembler avec d’autres enfants venus des différentes paroisses en ce lieu saint de pèlerinage pour être accueillis par la Sainte Famille de Nazareth dans la grotte de Bethlehem.

La Parole du Seigneur est venue jusqu’à nous, et même les païens sont appelés à partager avec nous le salut. Selon le Pape Paul II, l’on est enfant missionnaire dès le baptême, et la concrétisation de cette appellation se fait par l’apostolat que l’on accomplit en annonçant la Bonne Nouvelle du salut apporté par Jésus Christ à toutes les créatures. Mais nous ne nous en tiendrons pas seulement  à annoncer la Paroles, aussi devons-nous leur venir en aide matériellement selon nos capacités, tout en sachant que le spirituel va de pair avec le matériel. Nous devons à notre tour offrir à Dieu nos vies, nos parents, nos frères et sœurs et toutes les personnes qui souffrent, particulièrement les pauvres, orphelins, veuves, déplacés, prisonniers de nos paroisses. Gardons toujours notre foi et confiance en Dieu sans que rien ne nous  en empêche tel que Saint Paul l’a écrit dans son Epitre aux Romains 8, 30-38. Gardons aussi les commandements divins sans passer outre un seul d’eux car ce serait le début de les ignorer tous.

Au moment de l’offertoire, les jeunes missionnaires ont présenté leurs offrandes, paroisse par paroisse, et avant le chant d’action de grâce, le Secrétaire Général de l’OPM a délivré un discours dans lequel il a remercié les jeunes de l'Enfance Missionnaire pour avoir répondu si massivement à ce grand rendez-vous de l’Epiphanie au Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu. Il a ensuite fait savoir qu’annuellement, en Mai, il participe aux réunions avec le Pape pour débattre de l’organisation et orientation des OPM. C’est au cours de telles réunions que le Pape salut tout participant par la main et leur   demande d’aller dire à tous les jeunes missionnaires qu’il les salue et les aime. Il a également révélé qu’au cours des collectes de l’an 2016 les jeunes missionnaires ont collectés et envoyé au saint siège quarante millions de nos francs, ce qui lui a tellement fait plaisir. De ces collectes, le Pape a pu aider des enfants en danger des pays comme le Rwanda, la RDC et autres. Sa visite à Mont Sion Gikungu fut sa toute première après sa nomination comme Secrétaire Général des OPM. Dès lors, il a constaté que le Diocèse de Bujumbura se classe toujours premier dans les collectes des OPM, journées internationales des missionnaires et dans les aides pour les grands et petits Séminaristes. Ce même aumônier n’a pas manqué d’apprécier l’apostolat des jeunes missionnaires dans les chorales, en familles et ailleurs.

Nous signalerons en terminant que le Messe a été clôturée par une procession vers le Sanctuaire, d’où le célébrant principale a donné la bénédiction finale à 12h40 minutes, après la récitation de la prière de l'Enfance Missionnaire.

Nyandwi Méthode

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article