Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

Célébration de l'Immaculée Conception au Sanctuaire Mont Sion Gikungu

Le Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu, au Burundi, a célébré la solennité de l'Immaculée Conception ce dimanche 04 décembre 2016, quatre jours avant sa célébration officielle par l'Eglise Catholique. Cette solennité est normalement célébrée le 8 décembre de chaque année, mais comme cette date tombe pendant la semaine, le jeudi, le Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu qui lui réserve une célébration grandiose, la Messe étant toujours présidée par le Nonce Apostolique du Burundi, mais aussi pour permettre aux fidèles de vivre cet événement de façon festive, a souhaité la célébrer ce dimanche 4 décembre 2016, après une prière de trois jour, le triduum de l'Immaculée Conception, qui a été faite depuis le jeudi 1er décembre 2016, toujours à partir de 18heures du soir.

La célébration de cette solennité a coïncidé avec le deuxième dimanche de l'Avent. Le Sanctuaire marial de Mont Sion Gikungu s'y était bien préparé à plusieurs volets: le tambour résonnait agréablement à l'entrée du Sanctuaire pour accueillir les fidèles; une équipe de la liturgie avait déjà commencé à entonner le chapelet à cette même heure. Dans l'église de la Sainte Trinité où allait se dérouler la sainte célébration, le chœur était très bien embelli, en bleu-blanc, avec de nombreux bouquets de fleurs depuis l'entrée principale de l'église au terminal du nef, tapis rouge dressé. Les chorales Saint Nicolas de Flue et Sainte Famille se tenaient prêtes à animer la Messe, avec tout leur arsenal musical.

Une procession d'habitude commence la célébration eucharistique, avec des particularités propres à chaque célébration ou solennité. Ce qui était propre à la célébration de cette solennité de l'Immaculée Conception était la présence de l'image de la Vierge Marie décorée des deux côtés par deux bouquets de fleurs, elle était portée par quatre Sœurs de trois congrégations différentes.

Dans son mot d'accueil, le Recteur du Sanctuaire a souhaité la bienvenue aux pèlerins, et particulièrement au Nonce Apostolique pour avoir bien voulu répondre à l'invitation du Sanctuaire et venir présider la célébration de l'Immaculée Conception pour la troisième fois consécutive, depuis son arrivée au Burundi. Il a aussi rappelé que cette solennité se célèbre normalement le 8 décembre, mais que, dans le but de donner une occasion au plus grand nombre de pèlerins de fêter cette solennité, le Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu a bien voulu la célébrer ce dimanche 4 décembre 2016, quatre jours avant.

Dans son homélie, le Nonce Apostolique a souligné que "la fête de l'Immaculée nous nous fait contempler la Vierge Marie qui, en vertu d'un privilège singulier, a été préservée du péché originel dès sa conception. Bien que vivant dans le monde marqué par le péché, elle n'a pas été touchée par celui-ci: Marie est notre sœur dans la souffrance, mais pas dans le mal et le péché. Au contraire, en elle, le mal a été vaincu avant même de l'avoir effleurée, parce que Dieu l'a comblée de grâce (cf. Lc 1, 28). L'Immaculée Conception, a-t-il poursuivi, signifie que Marie est la première sauvée par l'infinie miséricorde du Père, comme prémices du salut que Dieu veut donner à chaque homme et à chaque femme, dans le Christ. C'est pour cela que l'Immaculée est devenue l'icône sublime de la miséricorde divine qui a vaincu le péché".

Concluant son homélie, le Nonce Apostolique au Burundi a invité les pèlerins du Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu, présents dans cette célébration, à contempler notre Mère Immaculée, belle, tout en reconnaissant alors aussi notre destin le plus vrai, notre vocation la plus profonde: être aimés, être transformés par l'amour, être transformés par la beauté de Dieu. "Regardons, a-t-il dit, notre Mère et laissons-nous regarder par elle, parce qu'elle est notre Mère et qu'elle nous aime tant. Laissons-nous regarder par elle pour apprendre à être plus humbles, et aussi plus courageux pour suivre la Parole de Dieu, pour accueillir son Fils Jésus qui nous prend tendrement dans ces bras et qui, en nous embrassant, nous donne la vie, l'espérance et la paix", a clos son homélie, le Nonce Apostolique.

Signalons qu'au sortir de la célébration, une procession vers le Sanctuaire de Marie de Schoenstatt a été effectuée, et la bénédiction finale a été donnée en ce lieu par le Nonce Apostolique.

Méthode Nyandwi

Diomède Mujojoma

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article