Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

Le salut universel

Le salut universel

Réunis en Christ notre Sauveur au 21è dimanche du Temps Ordinaire, dans une ambiance totale, la Messe de 9h30 au Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu a débuté par une procession, partant de la sacristie, les lampes dans les mains des pèlerins qui célébraient en ce jour, certains le 2è anniversaire, d'autres le 5è anniversaire du couronnement de la Vierge Marie. C'était en effet à la veille de la commémoration de Marie Reine. La Messe était présidée par l'Abbé Evariste Harerimana.

Le salut universel

La parole de Dieu de ce dimanche était tirée du livre d'Isaïe (66, 18-21), de l'Epitre de Saint Paul Apôtre aux Hébreux ( 12,5-7.11-13) et l'Evangile selon Luc (13,22-30). Dans son homélie, l'Abbé Evariste a fait savoir que le projet de Dieu est le salut universel pour que son règne se répande dans le monde. Dieu voulait utiliser le reste du peuple d'Israël pour répandre sa parole aux extrémités de la terre mais aussi et surtout dans leurs cœurs. Chaque peuple a sa part dans le cœur de Dieu, a-t-il souligné. Lorsque nous nous appliquons à répandre la parole de Dieu, Dieu n'en gagne rien mais c'est nous en bénéficions, et nous devons travailler pour gagner les faveurs de Dieu.

Nous sommes appelés à accueillir le Dieu Tout Puissant afin qu'il guide notre vie, a poursuivi l'Abbé Evariste. Accueillir Dieu c'est gagner la paix en Christ, a-t-il ajouté. Il n'a pas manqué de faire une comparaison entre Dieu et une source d'eau ou le soleil, soulignant que c'est quand l'homme décide de se rendre à la source ou sous le soleil qu'il bénéficie de leur bienfaits, comme l'a dit Saint Augustin. Ce n'est pas la source ni le soleil qui gagne d'être puisé mais l'homme qui profite d'eux. Dieu étant donc la source de la vie, c'est nous les hommes qui, en allant à Lui, gagnons de cette vie tendre et débordante, a fait remarqué l'A. Evariste.

Le salut universel

Malgré les épreuves, Dieu est avec nous et tout cela nous arrive par amour. Lorsque un parents punit son enfant, ce n'est pas par méchanceté ou parce qu'il ne l'aime pas, mais pour l'aider à corriger ses erreurs. Ce n'est que plus tard qu'il s'apercevra de cet amour. Dieu, lui aussi, nous punit pour nous aider à nous redresser, et c'est par amour qu'il le fait. L'Abbé Evariste Harerimana a clôturé son homélie en soulignant l'appelle de Jésus à se réconcilier avec Dieu pour ne pas se retrouver au dernier rang au terme de la vie, suppliant Dieu de nous reconnaitre alors que nous n'en sommes pas dignes. Nous serons donc, dit le Christ, surpris de voir ceux que nous jugions les derniers entrer les premiers dans le royaume de Dieu, tandis que ceux qui se faisaient voir les premiers, devenus les derniers.

Le salut universel

Avant l'offertoire, les pèlerins qui ont couronné la Vierge Marie et qui célébraient, les uns le deuxième anniversaire, d'autres le 5e anniversaire de son couronnement, ont renouvelé ce couronnement et pendant l'offertoire, ils ont offert deux bougies, symbole de cette célébration.

Epipode Niyongabo

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article