Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

SACRE CŒUR DE JESUS 2016

SACRE CŒUR DE JESUS 2016

L’Eglise Universelle célèbre la solennité du Sacré Cœur de Jésus le dimanche qui suit la Solennité du Saint Sacrement, et le Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu n’a pas manqué à cette célébration si grandiose. La célébration eucharistique a été présidée par le Père Adonis Bizomenya de la Communauté du Chemin Neuf de la paroisse Saint Jean Baptiste de Gihosha. Dans son introduction, le Père Bizomenya a signifié que toutes les lectures de ce jour nous montrent comment et combien Dieu nous ouvre son amour afin que nous y entrions. Il a pour ce faire récité les mots du psaume invitatoire, Voici le fruit de son âme : Il veut nous délivrer de la mort pour nous donner la vie. Les lectures du jour ont été respectivement tirées des livres d’Ezéchiel 34, 11-16, l’Epitre de saint Paul aux Romains 5, 5b-11 et l’Evangile selon saint Luc 15, 3-7.

Dans son homélie, le prédicateur du jour a pris appui sur l’Evangile où Jésus raconte la parabole du berger qui gardait cent brebis mais une d'entre elles s’est égarée. Celui-ci n’a pas tardé à se mettre à sa recherche jusqu’à ce qu’il la retrouve. De cette lecture, trois verbes attirent notre attention, a mentionné le Père Adonis : chercher, rassembler et se réjouir. ‘Le premier revient beaucoup de fois, le second revient comme conséquence immédiate du premier alors que la combinaison des deux donne lieu au troisième verbe’, a précisé le Père Bizomenya.

Nous sommes en droit de nous poser la question de savoir ce que nous sommes réellement venu chercher dans ce temple du Seigneur. Il y en a qui viennent à la Messe parce que c’est un dimanche et ils n’ont pas ailleurs où aller, d’autres viennent tenter de trouver solution ou tout au moins soulagement auprès de Dieu suite aux problèmes qui hantent leurs cœurs, bien d’autres encore vont à la Messe pour rendre grâce à Dieu pour son assistance à leur endroit.

Dans ses origines, a-t-il commenté le Père Adonis, la fête du sacré cœur est née suite à l’apparition de Jésus à Sainte Marguerite-Marie Alacoque. Celle-ci aimait beaucoup faire la prière d’adoration, et Jésus lui apparut un jour avec un cœur ouvert et lui dit qu’Il aime tant son peuple pour qui Il s’est livré, malheureusement la réponse qu’Il reçoit n’est que le mal de tous ordres et le rejet finalement. Ainsi, Jésus demande à cette jeune fille d’aller plaider aux institutions de l’Eglise pour l’instauration de la fête du Sacré Cœur.

Voilà en quoi le mot chercher trouve sens : Jésus est venu Lui-même nous chercher, Il veut nous rassembler et ne se réjouira que quand nous serons tous rassemblés en une seule famille à prier et adorer Dieu. Pour le cas en cours, la paroisse Saint Jean Baptiste se réjouira de plus bel quand tous les fidèles seront rassemblés dans la nouvelle église dont les travaux de construction sont à leur début et dont les fonds ne se font qu’attendre. Jésus veut que nous soyons rassemblés autour de Lui avec tous nos soucis, joies et peines. Nous sommes appelés à Lui être dociles et obéissants et Il fera le reste. Il s’est fortement investi pour nous, rien ne l’empêchera à faire tout en notre faveur.

Ce que nous devons savoir c’est que nous nous ne devons pas aller à la messe furieux pour en revenir encore furieux, alors que nous avons même communié au corps et au Sang du Christ, après avoir exposer tous nos soucis à celui qui s’en charge. Rassemblons-nous avec tous nos frères et sœurs humains et accueillons cet amour divin et nous serons comblés de ses joies, a conclu son homélie le Père Adonis Bizomenya.

Le célébration eucharistique a poursuivi son cours normal. Rappelons que, comme tous les jours de la paroisse, il y a eu baptême des enfants juste au sortir de la Messe.

Nyandwi Méthode

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article