Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

Le 1er mai, l'Eglise commémore la Saint Joseph, patron des travailleurs

Le 1er mai, l'Eglise commémore la Saint Joseph, patron des travailleurs

Dit aussi fête des travailleurs et du travail, le premier mai de chaque année, l'Eglise Universelle commémore la fête de Saint Joseph, patron des travailleurs, une fête célébrée au monde entier et jour férié au Burundi. Cette année 2016, cette date tombe le dimanche, jour du Seigneur. Habituellement, aucune autre célébration particulière n'est permise le dimanche car l'Eglise célèbre la résurrection du Seigneur, fête par excellence, d'où cette fête des travailleurs a été poussée pour le lundi suivant, le 2 mai.

Dans la célébration eucharistique de ce dimanche premier mai, le Père a, dans son homélie, rappelé aux fidèles que dans deux semaines nous célébrons Pentecôte, le jour où le Saint Esprit trouva les apôtres enfermés au Cénacle par peur des juifs mais aussi en l'attendant. Il a alors fait connaitre aux fidèles les deux piliers sur lesquelles est fondées l'Eglise Catholique: l'Esprit Saint et le dialogue.

L'Eglise Catholique est fondée sur le Saint Esprit, pas sur l'une ou l'autre idéologie. Et chaque chrétien baptisé et confirmé devrait se poser la question: "Quelle place j'occupe dans cette Eglise?" car l'Eglise est la nôtre, elle est à notre charge et nous devons tout faire pour sa promotion, avec l'aide de l'Esprit Saint.

L'Eglise est aussi fondée sur le dialogue. Le premier concile de l'Eglise s'est tenu aux temps des apôtres quand il y a eu éruption de problèmes liés à la foi, surtout avec la conversion des païens, des problèmes liés à la circoncision. Les apôtres se sont alors rassemblés en réunion pour dialoguer de la question et y ont apporté lumière. Dans l'Eglise, toute question est résolue par un dialogue, tout conflit est résolu par un dialogue et non par la force ou la violence. Cela est un appel qui nous est lancé, surtout les Burundais qui vivons actuellement en conflit - mais aussi à toutes les personnes car l'homme et le conflit, on vit avec. Rien d'autre voie n'apporte la paix dans de telles circonstances sinon le dialogue, a-t-il interpelé.

L'Eglise Catholique est enfin bâtie sur le Saint Esprit et les apôtres. Ce n'est pas une quelconque association, mais le corps du Christ mu par le Saint Esprit et vie par les apôtres. Les apôtres sont oints par le Saint Esprit. L'huile par laquelle ils sont sanctifiés n'est pas une huile ordinaire, mais consacrée à l'instar de l'ordination sacerdotale, le mercredi saint, a souligné le Père Félicien. Lors de sa bénédiction par l'Evêque, tous les prêtres se lèvent et étendent les mains sur cette huile comme on le fait pour la consécration de nouveaux prêtres.

Comme les apôtres, remplis du Saint Esprit, ont parcouru les nations en annonçant la Bonne Nouvelle, nous aussi nous sommes invités à sortir de nos maisons et partir pour évangéliser le monde. La confirmation n'est pas une grade ou un diplôme, mais une mission que l'on reçoit pour aller évangéliser, a souligné le Père Félicien, faisant surtout référence aux candidats à la confirmation le jour de l'Ascension 2016.

Voulant apporter une nuance sur la parole de Jésus dans l'Evangile où il dit que son Père est plus grand que lui, le Père Félicien a expliqué qu'il a voulu tout simplement montrer l'autorité de celui qui l'a envoyé car, souligne-t-il lui-même dans d'autres passages, "l'envoyé n'est pas plus grand que celui qui l'a envoyé". Nous célébrons la fête des travailleurs, a-t-il souligné enfin, vous les chefs qui recevez les rapports de vos subordonnés et donnez des cotations, vous devriez vous poser la question: quel rapport aurai-je à donner, à mon tour, à Dieu qui m'a envoyé au soir de ma vie, quelle cotation aurai-je?

Avant de clore son homélie, le Père Félicien a rappelé que nous entrons déjà dans le mois marial, le mois de prière intense du chapelet, Il a alors invité les familles à faire l'exercice spirituel de réciter ensemble le chapelet tout au long de ce mois marial. Mois de fleurs, il a aussi invité les fidèles à chercher la plus belle fleur à offrir à Marie, en évitant, par exemple, des retards au travail, pour ceux qui se présentent chaque jour au travail. Ainsi a-t-il clôturé son homélie.

Diomède Mujojoma

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article