Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

Je suis le bon Berger qui prend souci de ses brebis

Je suis le bon Berger qui prend souci de ses brebis

"Le quatrième dimanche de Pâques est la fête du Bon Pasteur et les lectures du jour nous montrent le caractère d'un bon pasteur et celui des brebis", a introduit le Père Yves Irakoze qui a présidé la célébration eucharistique de ce dimanche 17 avril 2016 au Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu. C'était en effet la journée mondiale des vocations.

Dans son homélie, le Père Yves a mis en exergue le caractère d'un bon berger comme Jésus lui-même le décrit dans l'Evangile selon Saint Jean, chapitre 10, du verset 27 au 30, un berger qui prend soin de ses brebis, comme l'exemplifie le récit de Paul et Barnabé présenté dans le livre des actes des apôtres (13, 14.42-52).

Ce Jésus qui se proclame "Bon Pasteur" dans l'Evangile selon Saint Jean, affirme connaitre ses brebis chacune par son nom. Il se souci de nous, en nous donnant toujours sa parole de vie, nous rassasiant de son corps et nous purifiant de nos souillures par son sang. Cependant, Il nous interpelle à être, à notre tour, de bons bergers dans nos responsabilités, en donnant un bel exemple à ceux qui nous sont confiés. Les parents ont le rôle exceptionnel d'être les gardiens de la foi chrétienne de leurs enfants, une tâche à laquelle ils ne peuvent se dérober, a souligné le Père Yves.

Dans notre position de bergers, nous devons toues fois nous souvenir qu'il y a toujours le grand Berger qui est au-dessus de nous, le Christ, a rappelé le Père Yves. Nous sommes appelés à suivre sa voix. Dans l'Ancien Testament, Dieu a toujours répété à son peuple: "Ecoute Israël..." et dans le Nouveau Testament, Il nous invite toujours à "écouter son Fils". En regardant ce qui se fait au Burundi, l'on peut se demander s'il n'y a pas d'autres bergers que nous suivons et écoutons plutôt que de suivre le Christ.

Ecouter la voix du Christ, a souligné le Père Yves, nous permet de demeurer dans son amour, et aux derniers temps, il nous en rendra le compte. à ceux qui se sont égarés, point de crainte car ce Jésus miséricordieux les attend impatiemment pour panser leur plaies et leur remettre la vie. Nous sommes interpelés à accueillir sa parole dans nos vies et nous laisser transformés par elle.

Le Père Yves Irakoze a clôturé l'homélie sur l'invitation adressée aux fidèles présents à prier toujours pour les pasteurs de l'Eglise, pour la jeunesse surtout en cette célébration de la journée mondiale des vocations afin que le Seigneur s'y choisisse les serviteurs fidèles. La célébration s'est poursuivie normalement.

Diomède Mujojoma

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article