Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

Le message de Noël 2015: Gloire à Dieu qui ne m'a pas créé chèvre pour me manger en brochette ou une Fourmies pour être écrasé

La hutte en tente

La hutte en tente

Il est d’habitude que le sanctuaire marial de Mont Sion Gikungu organise une veillée de prière à la veille de certaines solennités comme Noël et d’autres, mais la situation sécuritaire du moment n’est pas très adéquate pour une telle célébration. Cependant, une célébration eucharistique de la veille a bel et bien eu lieu. Elle a débuté à 17h et a duré deux bonnes heures. Les fidèles s’y sont minutieusement préparés par la confession suivant le calendrier établi par le Sanctuaire et les chorales ont longuement fait leur répétition. Le décor du chœur de l’église en bleu-blanc avec des guirlandes brillantes ne pouvait qu’attirer l’œil attentif de tout le monde. Le Père Herménégilde Coyitungiye a présidé à la sainte Messe. Voici les mots de l’antienne de l’invitatoire par lesquels il a débuté la célébration eucharistique : ‘’Réjouissez-vous tous dans le Seigneur, car le Sauveur nous est né’’.

‘‘ Quand je vous regarde assis dans cette église, vous ressemblez à ces gardiens dont la Bible nous parle. Ceux-ci eurent peur à la vue des anges qui venaient leur annoncer la bonne nouvelle de la naissance du sauveur du monde. Vous aussi avez peur si je vous regarde dans vos yeux. Peut-être vous demandez-vous comment vous allez regagner vos domiciles si la Messe se termine tard’’, a introduit son homélie le prédicateur du jour. Cette peur est due au fait que la population burundaise en général et celle de la mairie de Bujumbura en particulier n’est pas sûre de la sécurité, particulièrement pendant la nuit. Le prédicateur a invité tout un chacun à contempler la crèche avec un cœur de foi afin de retrouver le calme et la paix intérieurs. Que tout un chacun reprenne son calme car l’ange de Dieu vient nous annoncer la Bonne Nouvelle : Aie confiance, car le Sauveur nous est né. Il est né dans tous les quartiers de la ville de Bujumbura comme dans toutes les communes du pays.

Accueillir la bonne nouvelle de la nativité du Seigneur ne suffit pas, mais faut-il aussi la répandre dans tout le pays. Nous venons féliciter la vierge Marie pour avoir enfanté Jésus, et nous lui demandons de nous aider à célébrer cette fête dans la joie. Pour y parvenir, méditons avec foi la deuxième lecture tirée de l’Epitre de saint Paul à Tite. Il est écrit que l’amour dont Dieu nous aime s’est manifesté aujourd’hui. Le petit Jésus est né dans une crèche car il n’a trouvé personne pour l’accueillir chez lui. Es-tu prêt à l’accueillir en ton cœur aujourd’hui ? Quand nous méditons les Paroles de Dieu de ce jour nous nous observons dans notre intérieur afin de nous décider finalement à quitter cet état de sécheresse spirituelle pour en fin de compte accueillir et contempler ce Roi de la paix qui vient vers nous.

Saint Paul nous dit que l’amour que Dieu nous aime nous invite à la continence dans cette vie sur terre pour mieux contempler celle à laquelle nous nous attendons dans l’au-delà. Il est étonnant que nous obéissions aux chefs et dirigeants de ce monde en désobéissant à la loi divine. La Bonne Nouvelle de Noël nous invite à relever la tête comme des fils et filles sauvés par Jésus. Nous prions pour tout le monde pour que le sang des Burundais ne soit plus versé dans ce pays, nous avons longuement et durement souffert et nous ne voulons plus continuer à vivre ainsi. Si nous devenons miséricordieux comme notre Père, nous serons à mesure de fêter Noël dans la joie. ‘‘ De plus, je souhaite bonne fête de Noël à tous ces assassins et autres malfaiteurs. Ils ont eux aussi besoin du pardon de Dieu pour se détourner de leurs abominables actes dans la société’’, a-t-il précisé. Nous aimerions que cet enfant qui nous est né trouve abri en nos cœurs. Cela est possible si nous nous faisons petits afin qu’Il soit élevé et nous élève aussi. Amen.

Des cadeaux de Noël
Des cadeaux de Noël

Le lendemain, la solennité de Noël a été célébrée dans le faste. Le Père Félicien Nimbona, Recteur du Sanctuaire qui a présidé la célébration a invité les fideles à dire merci à Dieu pour l'honneur qu'il nous a fait car, "Il ne nous a pas créés chèvres pour être débités et mangé en brochettes, ni Fourmies pour être piétinés sans pitié", comme a loué un jour un charismatique rempli du Saint Esprit. Le Père Nimbona a pour ce faire exhorté tout un chacun à respecter la vie humaine. Il leur a invité à reconnaitre cet honneur: je suis un enfant de Dieu, le fils de Marie et le frère de Jésus, une personne pleine de dignité.

Au moment de l'offertoire, des symboles significatifs ont été offerts dont le drapeau national en raillons pour montrer l'état actuel de notre pays mais aussi de nos cœurs, une hutte en tente pour illustrer et faire hommage aux burundais refugiés dans les pays limitrophes ou même à l'intérieur du pays ou de nos maisons, la condition dans laquelle le Fils de Dieu est né; deux branches l'une asséchée pour montrer l'état asséché de nos cœurs, et une autre encore verte pour montrer notre espoir et bien d'autres offrandes destinées aux personnes démunies.

Méthode Nyandwi et Diomède Mujojoma

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article