Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu

JMJ de Cracovie 2016, pour devenir missionnaires de la Miséricorde Divine

« La Journée mondiale de la jeunesse à Cracovie sera un vrai jubilé des jeunes à travers le monde », a déclaré le cardinal Stanislas Rylko, président du Conseil pontifical pour les laïcs.

Il a envoyé un message spécial un an avant le début de la Journée Mondiale de la Jeunesse à Cracovie (Pologne) qui aura lieu du 26 au 31 juillet 2016, rappelle l’édition polonaise de Radio Vatican.

Au début de la veillée de prière, le pape avec un groupe de jeunes gens passera à travers la Porte Sainte symbolique mise en place dans un endroit appelé Campus Misericordiae de même que durant le Grand Jubilé de l'An 2000, le pape Jean-Paul II avait passé une Porte Sainte avec les jeunes à Tor Vergata à Rome.

Après une veillée et l'Eucharistie le dimanche 31 juillet 2016 le pape fournira aux couples venus des cinq continents des lampes allumées, symboles de feu de la charité apporté par le Christ. « Il enverra les jeunes partout dans le monde en tant que témoins et missionnaires de la Miséricorde Divine », écrit le cardinal Rylko.

Le rassemblement à Cracovie invitera les jeunes « à réfléchir sur la « miséricorde comme un idéal de vie et comme un critère pour la crédibilité de notre foi », a écrit Mgr Rylko.

Il a appelé à « encourager » les jeunes « à retrouver un nouveau visage de Dieu miséricordieux révélé dans l’image de Jésus Christ ».

Le « centre spirituel de ce Jubilé des jeunes, dit le message, sera le Sanctuaire de la Divine Miséricorde et de la sainte Faustine Kowalska, l'apôtre de la Divine Miséricorde, inauguré par le saint pape Jean-Paul II en 2002 ».

La rencontre avec le pape François sera « un moment fort de la Journée mondiale ».

Le chef du dicastère du Vatican a rappelé que c’était déjà la deuxième fois que la rencontre de ce type se passait en Pologne. La première fois la rencontre internationale des jeunes a eu lieu à Czestochowa en 1991.

Source: Article de Marina Droujinina

Rome, 4 août 2015 (ZENIT.org)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article